Régiments Étrangers d’Infanterie

Régiments Étrangers de Cavalerie

en Afrique du Nord

( R.E.I et R.E.C )

Confronté à l’arrivée massive des volontaires juifs, 

le commandement s’inquiète. 

Il décide de les disperser entre de multiples unités en 

Afrique du Nord et en Indochine.

1er R.E.I. Le plus vieux régiment de la Légion Étrangère stationne à Sidi Bel Abbès ( Algérie ). Le 24 mars 1940, un bataillon quitte sont casernement pour le front métropolitain.

2 ème R.E.I. Il fusionne début 1940, avec le 4 ème R.E.I. implanté à Marrakech ( Maroc ). Il contribua à la formation des différentes unités de Volontaires.

 3 ème R.E.I. Stationné au Maroc, il est intégré dans la 5 ème Division Blindée ( D.B. ). Il participe à la Libération de la France en 1944.

 5me R.E.I. Stationné en Indochine, il participe au Tonkin à la lutte contre l’ Armée Japonaise. Totalement anéanti, il est dissous le 1er juillet 1945.

 6 ème R.E.I. Stationné à Homs en Syrie, il reste fidèle au régime de Vichy. Il s’oppose aux gaullistes de la 13 ème demi-Brigade de la Légion Étrangère dans une lutte fratricide, du 8 juin au 24 juillet 1941.

 1er R.E.C. En garnison à Sousse ( Tunisie ), il devient le 97 ème Groupe de Reconnaissance de Division d’ Infanterie. Engagé dans la Bataille de la Somme en France, mai-juin 1940.

 2 ème R.E.C. Crée le 1er juillet 1939, stationné au Maroc. Il est dissout le 15 novembre 1940.