Joseph OKONOWSKI

Notre président d’honneur est décédé le 20 janvier 2015 à l’âge de 95 ans. 

Notre Union, représentée par Ida et Marcel APELOIG, Rose et Emile JARAUD, François SZULMAN et notre porte-drapeau Paul ROCHE, entourés par la famille et les amis de notre Jo, ont participé aux obsèques le vendredi 23 janvier au cimetière parisien de Bagneux. 

François SZULMAN, dans une vibrante allocution, a rendu hommage au grand militant antiraciste, entièrement dévoué à notre Union qu’il a présidé après la mort de notre regretté Ilex BELLER. Joseph OKONOWSKI était l’un des derniers engagés volontaires de 1939.

"L’hommage que nous rendons aujourd’hui à notre président d’honneur Joseph OKONOWSKI revêt une importance toute particulière. En effet, il nous quitte au moment où nous célébrons le 70ème anniversaire de la seconde guerre mondiale.  Il  a 20 ans ! le 3 septembre 1939, quand il se précipite à la caserne de Reuilly à Paris pour s’engager contre le fascisme, le nazisme et pour la défense de sa patrie d’adoption «  La France ». Il est un parmi les 25 000 juifs étrangers qui dans un élan spontané se portent au secours de leur patrie  d’adoption menacée.

Il arrive en France avec ses parents en 1923 à l’âge de 4 ans. Il vient de Varsovie où il est né le 31 mars 1919. Grâce à l’école laïque et républicaine, il s’intègre très vite dans sa nouvelle nation jusqu’à poursuivre ses études supérieures tout en militant dans les organisations antifascistes et contre l’antisémitisme au cours des années trente.
Au mois d’octobre 1939, il reçoit sa feuille de route. Abandonnant l’université,  il est incorporé au dépôt central de la Légion Etrangère de Sathonay-La Valbonne où il fait ses classes.
Le 17 janvier 1940, il est affecté au 22ème Régiment de Marche de Volontaires Etrangers qui a ses quartiers au Barcarès près de Perpignan. Il se retrouve entouré d’espagnols républicains et de juifs d’Europe centrale dans la 9ème compagnie du 3ème bataillon.
Agent de liaison, il combat héroïquement à la bataille de la Somme. 
Il est fait prisonnier le 6 juin 1940 à Misery  au sud de Péronne dans la Somme. Il est dirigé sur le stalag VII A en Allemagne à MOSSBOURG en Bavière.
Il retrouve la liberté en mai 1945.
Il témoigne sur son engagement dans cette épopée dans le très beau film de Robert Mugnerot « Les régiments ficelles – Des héros dans la tourmente de 1940 ».
De retour de captivité, il s’établit « commerçant ». Il milite avec beaucoup de dévouement au sein de l’Union des Engagés Volontaires Anciens Combattants Juifs 39-45.
Il gravit tous les échelons jusqu’à la Présidence après la mort du regretté Président BELLER.
Homme au grand cœur, rempli de modestie, il laisse le souvenir d’un président respecté. Ses actions pour maintenir l’Union au plus haut ont toujours été le fruit d’une réflexion et d’une vision réaliste. Il avait la faculté de se projeter dans l’avenir. Il a grandement contribué au développement de notre Union.
Depuis quelques années, Joseph OKONOWSKI  était notre président d’honneur.
Nous gardons de notre Joseph, un souvenir impérissable d’un homme qui fut « un Mensh ».
Que ses enfants, sa famille soient assurés de notre soutien total dans ces moments pénibles".