Le 23° R.M.V.E.


Formé au camp du Barcarès (Pyrénées orientales) le 10 mai 1940, 2800 volontaires de différentes nationalités, dont des Républicains Espagnols et 60% de Juifs.
Le 3 juin 1940 il reçois l’ordre de quitter le Barcarès. Les 6,7,8, juin il est engagé dans la défense de Soissons auprès du 12 ème R.E.I. violent combats à Juvigny, Missy-aux-Bois. Il est chargé de tenter de contenir l’ avance des divisions blindées allemandes ,à Pont sur l’Yonne ,qui déferlent vers Paris. Le 9 juin repli sur le canal de l’ Ourcq. Installé en couverture dans la forêt de Villers-Cotterêts, pauvrement armé, mal équipé; il est submergé par les panzers. Les 15 et 16 juin il ralentit l’avance allemande et tue le seul général ennemie tombé pendant la bataille de France le général Hermann Ritter von Speck commandant la 33 éme Division d’Infanterie de la Wehrmacht. Pendant deux semaines, il mène un combat désespéré d’arrière-garde, avec des affrontements inégaux, en Seine-et-Marne, dans l’Yonne et à Montargis. Le 25 juin 700 survivants se regroupent entre Chârtre et Château-Ponsac. L’unité est dissoute en juilet 1940.
Le 23éme R.M.V.E. aura un monument rappelant sa vaillance au village de Missy le Bois