Le 11ème R.E.I.



Le 11 éme R.E.I. est crée le 1er novembre 1939 au camp de La Valbonne (Ain), avec des légionnaires venu d’Afrique, des réservistes de la Légion Étrangère est des Engagés Volontaires Étrangers pour la Durée de la Guerre. 3.000 hommes environ.

Après des préparatifs intenses, le régiments arrive en Lorraine et tient les avant-postes de la ligne Maginot, dans la région de Sierck. Le 10 mai 1940, il est intégré à la 6 ème Division d’Infanterie Nord Africaine à Stenay ( Meuse). 

Le 27 mai les Allemands attaquent mais sans arriver à l’affaiblir, il se retire. Affecté au secteur de Verdun, il résiste héroïquement dans le bois d’Inor les 27 et 28 mai ou ses pertes sont estimées à 300 hommes. 

Le 18 juin 1940, pour briser l’encerclement lors de la retraite, il perd la quasi totalité du second bataillon dont le commandant. 

Du 18 au 22 juin, le régiment est encerclé à Saint-Germain-sur-Meuse, où le sacrifice du 2ème Bataillon permettra au reste de se replier. Au cours de ses combats, le régiment perd pratiquement les trois-quarts de ses effectifs. 

Le régiment se rend le 23 juin 1940. Il est cité à l’Ordre de l’Armée.

Les Volontaires Étrangers, et parmi eux les Volontaires Juifs, ont été sans doute parmi les rares à ce battre jusqu'au bout. 

Car plus que tout, ils savaient ce que signifierait pour la France, pour eux et leur famille, la défaite.