Appel aux jeunes

novembre 1988

Chers Amis

L'Union que vos parents et grand-parents on crée après la guerre 1939-1945 pour perpétuer le souvenir des membres de nos familles, prisonniers, déportés, fusillés ou torturés dans les camps de la mort nazi, va t'elle disparaître bientôt ? Dans quelques années, les derniers d'entre nous seront trop âgés pour continuer notre action. Gérer la magnifique œuvre sociale, notre centre de convalescence de Levens qui va célébrer bientôt le 25 ème anniversaire de sa création. Qui se souviendra après nous, de notre combat pour la liberté contre le racisme et l'antisémitisme ? Nous avons un monument aux morts au cimetière de Bagneux où chaque année nous commémorons tous ceux qui son morts sans sépulture. Que deviendra ce symbole si les générations d'aujourd'hui et de demain ne prennent pas la relève, pour continuer notre œuvre ? Nous sommes près à vous recevoir dès maintenant dans une association des amis de l'Union, pour vous permettre de remplacer vos anciens, afin de maintenir nos traditions et nos souvenirs qui sont aussi les votres. Il vous appartient de reprendre le flambeau qui a éclairé notre route depuis la libération…Vos pères et grands pères, engagés volontaires de la première heure, pour lutter contre le nazisme on combattu sous les couleurs du drapeau français. A qui laisserons nous les drapeaux si vous n'accepté pas un héritage qui vous revient de droit ? Nous sommes fière de ce que nous sommeset de se que nous avons fait. Nous avons besoin de vous afin que cette page d'histoire écrite avec notre sang et notre souffrance ne s'efface pas après notre passage. Ils vous appartient que les mort ne soient pas morts en vain. Nous vous offrons notre beau local situé face à Beaubourg, en plein centre de Paris. Notre infrastructure administrative serra à votre disposition, pour organiser : sorties de théâtre, dîners, débats avec des personnalités politique, scientifiques, littéraires et artistiques, des réunions qui vous permettrons de mieux se connaître les uns et les autres…Une revue trimestrielle que nous rédigerons ensemble serra un lien supplémentaire entre nous.

Nous avons besoin de vous !

Ilex Beller Président de l'U.E.V.A.C.J.

Extrait du procès-verbal de l'assemblée générale
de l'U.E.V.A.C.J., du 13 novembre 1988

Le Président Beller ouvre la séance et donne lecture de l'ordre du jour.


Point 2 de l'ordre du jour : Présence des jeunes qui doivent nous aider dans notre travail. L'U.F.A.C. est également préoccupé par l'avenir et félicite l'Union d'avoir déjà résolu le problème. Il félicite également l'intérêt de l'Union pour cette belle jeunesse décidée à prendre la relève pour la défense des droits des anciens combattants et pour perpétuer leur mémoire. Le Président Beller donne la parole aux jeunes, représentant les Enfants et Amis des Anciens Combattants Juifs : -
Jacques : nous souhaitons associer la deuxième génération des enfants à l'Union. Les rangs des fondateurs sont clairsemés. Il est temps de passer des intentions au concret. Ne rien renier de nos origines, maintenir le souvenir de ceux qui tout sacrifié à leur idéal, maintenir vivant notre attachement à l'État d'Israël. Nous avons la cinquantaine et nos enfants ont entre vingt et trente ans, nous les avons élevé pour qu'il garde nos valeurs morales. Nous avons confiance, et la certitude profonde dans la générosité qui anime l'Union nous désirons leur ressembler et non les remplacer. Nous voulons vous apporter notre soutien et nous souhaitons que vous nous compreniez et que vous nous approuviez. - Simon apporte le salut respectueux de la future association qui souhaite avoir des liens très étroit entre nous et l'Union. Point 3: Céremonie à Bagneux en présence des jeunes. Ils sont notre espoir pour continuer le combat contre le racisme et l'antisémitisme et pour perpétuer notre œuvre et pour la paix entre les peuples. Nous voulons que la deuxième génération témoigne de notre lutte que symbolise le monument que l'Union a érigé à Bagneux. L'Assemblé Générale félicite le Comité sortant pour l'aide qu'il a apporté à la création de l'Association "Les Enfants et Amis des Anciens Combattants Juifs " qui pourront nous aider dans notre action pour la défense de nos idées et continuer plus tard notre œuvre dans l'intérêt de toute la communauté juive de France. La motion de résolution est adoptée à l'unanimité. La séance est levée.

 

Allocution de Simon Grobman aux Anciens Combattants


J'ai le grand privilège d'avoir été désigné par mes Amis pour vous transmettre le salut respectueux de la future Association des Enfants et Amis des Anciens Combattants. Ce rapprochement s'imposait d'autant plus que tous les membres de notre Association ont des liens communs avec les Anciens Combattants.  Par Exemple dans ma famille : Mon père, Grobman Georges engagé volontaire en 1939, décédé en déportation.  Mon cousin, Grobman Maurice, engagé dans la 2° D.B. du Général Leclerc, tombé au champ d' honneur dans les Vosges en 1944. Mon cousin Moldavan Adolphe, engagé dans la 1 ère Armée Française mort en Italie, ils auraient été des vôtres. Mon oncle, Grobman Simon, fut un résistant de la première heure. Mon beau-père, Goldsztajn Mayer Szulim engagé volontaire ils étaient des vôtres.

La liste est longue et tous les membres de notre future association ont les mêmes exemples à vous donner. Nous sommes vos enfants, quoi de plus naturel que de nous accueillir parmi vous; quoi de plus naturel pour nous que de rejoindre la famille que vous formez. Nous voulons travailler avec vous: pour la défense de vos intérêts, pour participer à toutes les tâches administratives et matérielles, pour être présent à vos côtés lors des manifestations de souvenirs, pour contribuer aux œuvres sociales et culturelles, enfin, pour continuer le travail magnifique que vous avez accompli. Nous invitons tous vos enfants et amis à venir nous rejoindre. Le premier Comité est formé de : Rosette Beniere, Fany François, Sarah Rosenberg, Émile Jarros, Léon Rosinski, Jacques Sandlarz, Henri Stainber, François Szulman, Léon Zilberstein, Simon Grobman.

Je vous remercie de m'avoir écouté et je vous remercie de l'accueil que vous avez bien voulu nous réserver.