Léopold Trepper n'est plus 


Leijb DOMB plus connu sous le nom de Léopold Trepper viens de s'éteindre à Jérusalem. toute la presse a souligné le rôle éminent qu'il joua pendant la seconde guerre mondiale à la tête du fameux " Orchestre Rouge ", dont les hitlériens eux-mêmes ont reconnu qu'il leur a coûté plus de 200.000 hommes. Très jeune il a décidé de consacrer sa vie à la cause des plus déshérités de la société en Pologne, en Palestine, puis en France et en Belgique. L'U.R.S.S. le charge de créer un réseau de renseignement qui a pu fournir pendant des années des informations précises à l'Armée Rouge. Il n'a pas été payé de retour en revenant en Union Soviétique, il fut emprisonné 10 ans durant la période stalinienne. Réhabilité, il peut rentrer en Pologne ou il s'occupe activement au sein de la communauté juive. Les multiples vagues d'antisémitisme le conduise à demandé à partir. Il le peut finalement grâce aux nombreuses interventions en sa faveur, notamment en France. Sa vie, c'est avant tout l'histoire mouvementée et souvent tragique, mais vraie, d'un homme qui n'a pas hésité un seul instant a risquer sa vie pour contribuer à l'écrasement du régime hitlérien. Comme on s'en souvient, l'Union des Engagés Volontaires et Anciens Combattants Juifs, en a en son temps couronné le beau livre " L'Orchestre Rouge " de Gilles Perrault, le plus bel hommage qu'on pouvait faire à Léon Trepper en lui attribuent son prix littéraire et historique " Maurice Vanikoff ". Lors de la parution en yiddish du "Grand Jeu "( Albin Michel ) nous avons invité Léopold Trepper à Paris pour une conférence très réussie. Léopold Trepper n'est plus, mais son courage, sa détermination et son abnégation en ce qui concerne la lutte implacable contre le nazisme, restera à jamais un exemple pour tous.

                                                         Article paru dans Notre Volonté N° 176

                                                                                                            de février-mars 1982