J'étais au cours de l'année 1944 jusqu'au début 1945 comme gardien au camp de Prisonniers de Guerre Stelterhef Nr 1492 et j'avais sous ma surveillance 72 Prisonniers de Guerre juifs dans ce camp.
Parmi eux le rabbin Goldfinger. je confirme que j'ai reçu à l'époque l'ordre de surveiller particulièrement sévèrement ces juifs et de les mener durement, même le rabbin qui selon l'usage était libre du service extérieur dut sur la base d'un ordre express et malgré une maladie constatée, aller en forêt et fut menacé par voie de fait par mes supérieurs, lorsqu'il voulut en raison de sa maladie (douleurs au pieds)
rester au camp.


signé Otto Schanze
Braunschweig, 19 novembre
Kattreppeln 1

Document C.D.J.C. CCCLXI-103a