Wolf Finkelstein


Wolf Finkelstein, né le 22 août 1912 à Vilno (Pologne), perdit ses parents alors qu'il n'avait que sept ans, et dès l'age de douze ans il dut travailler. Très jeune, il devint militant ouvrier actif et connu plusieurs fois les prisons pilsudskites. Tantôt obligé de s'enfuir, tantôt il séjourne successivement dans l'est de la Pologne, puis à Dantzig, en Hollande puis en Allemagne avant de mener à Paris, à partir de 1934, la vie difficile d'un réfugier politique.
Lorsque survient la guerre, Wolf Finkelstein- alias Salomon- s'engage dans l'Armée française. Il est incorporé dans un Régiment de Volontaires Étrangers cantonner au Barcares (Pyrénées-Orientale ) et là, par la faute d'un officier habitué aux brutalités de la Légion Étrangère, il est blessé à la tête et réformé sans voir droit à un certificat médical.
Avec l'occupation recommence pour lui la vie clandestine et il participe activement aux mouvements de Résistance. Mais au cours de l'année 1941, la police réussi à l'arrêter et il est envoyé d'abord aux Tourelles puis au camp de Pithiviers (Loiret) ou il s'occupe de façon très active de l'organisation clandestine de résistance du camp...
Le 24 juin 1942, il est déporté à Auschwitz ou il s'efforcera de soutenir le moral de ses compagnons de misère. A la fin de 1943 il est envoyé avec 4 000 déportés à Varsovie pour y déblayer les ruines du Ghetto. Certain de ses camarades, rescapé de la déportation, on raconté l'avoir vu pour la dernière fois le 5 août 1944, toujours aussi combatif malgré les souffrances. Il avait rejoint un groupe de patriotes polonais de Varsovie pour continuer la lutte les armes à la main, et c'est dans un combat insurrectionnel que quelques jours plus tard devait mourir Wolf Finkelstein, âgé à peine de 32 ans.
Extrait de Combattants Héros & Martyrs de la Résistance
David Diamant Éditions Renouveau